Est-ce que le CBD est détectable au test salivaire ?

Est-ce que le CBD est détectable au test salivaire ?

20/03/2022 Non Par smookeshop

En France, la législation routière est très stricte. Ainsi, selon la loi, il est interdit de conduire après avoir consommé des substances illicites, ceux qui sont considérés comme étant des drogues. Des substances qui pourraient provoquer un accident. On parle notamment de l’alcool, drogues dures, THC… Mais qu’en est-il du CDB ? Une question à laquelle nous allons répondre dans la suite de cet article.

En quoi consiste un test salivaire ?

Les tests salivaires représentent le type de contrôle le plus facile et le plus rapide lors d’un contrôle routier. Le principe est simple, le policier procède à un prélèvement buccal à l’aide d’un bâtonnet qui ressemble à un coton-tige. Il le place par la suite au niveau de la cavité intérieure de la joue pour avoir des gouttes de salive. Lorsque la salive est recueillie, il faut attendre 3 à 10 minutes pour déterminer le résultat du test. Si la couleur change, cela confirme la positivité du test, ce qui prouve que le conducteur a pris des substances prohibées au risque de provoquer un accident. À noter que le test salivaire permet de détecter différentes drogues, quelles que soient leurs quantités dans le sang. À savoir que le refus d’un test salivaire est passible de sanction, au risque de recevoir deux ans d’emprisonnement et 4500 euros d’amende.

Le CBD peut-il être détecté au test salivaire ?

Le CBD n’est pas une substance recherchée par les autorités en cas de test salivaire. Il est par ailleurs en vente libre sous toutes ses formes en France. Le cannabidiol ne présente aucun effet négatif sur le consommateur. Certes, le CBD est une substance issue du cannabis, mais il a un taux très faible de THC. Et la majorité du temps, les forces de l’ordre vont à priori détecter la présence de THC. Techniquement, le CBD est détectable, mais il n’est pas testé, car ce n’est pas effectivement une drogue. Cependant, il faut faire attention, car il est tout à fait possible qu’un test salivaire soit positif après avoir consommé un produit au CBD, c’est que ce dernier contenait une forte dose de THC. Ce qui veut dire que pour ne pas être positif au test salivaire, il faut respecter le taux autorisé de THC dans la consommation d’un cannabidiol, un taux inférieur à 0,20%.

Le CBD et la conduite

Certes, la consommation de CBD est légale en France, mais cela ne veut pas dire qu’il ne présente aucun risque lorsqu’on prend le volant. Ce produit peut trainer quelques effets secondaires qu’il faut en prendre compte. Certes, cette substance peut conduire à un état d’apaisement, relaxation, mais cela peut être également l’origine de changement d’humeur, de fatigue et surtout des vertiges surtout pour les personnes les plus sensibles au CBD. Un état qui peut évidemment causer un accident de la route. Il est ainsi fortement déconseillé de conduire que ce soit une voiture ou une moto, après avoir consommé le CBD. De ce fait, on vous conseille de vous reposer et laisser passer une durée d’au moins 6 heures avant de reprendre la route surtout si votre consommation a dépassé la norme dictée par la loi. Quoi qu’il en soit, sachez que la consommation de CBD, aussi bénéfique soit-elle, ne se marie pas avec la conduite.